Traitement capricorne Sarlat

L’Hylotrupes bajulus est un Coléoptère Cerambycidae, autrement dit un ” longicorne”, à l’instar des quelques 230 autres espèces que comporte la faune française. Cet insecte xylophage, qui se nourrit de bois, est strictement inféodé aux résineux. Parmi ses essences de prédilection on retiendra le Pin maritime, le Pin laricio, le Pin noir d’Autriche, le Pin sylvestre, mais aussi le Mélèze, l’Epicea, le Sapin…. et cette liste n’est pas exhaustive !

Contrairement à la plupart des Cerambycidae xylophages (il en est également de phytophages !). Il s’accommode très bien des bois écorcés, et tout autant des bois dits “ouvrés”, d’où son goût pour les charpentes, et à l’occasion pour des éléments de moindre importance, comme les huisseries par exemple. L’insecte adulte n’étant pas conformé pour tarauder le bois, et sa durée de vie est très brève (de l’ordre du mois). C’est en réalité la larve qui au fil des ans et de son développement va mettre à mal les chevrons, pannes, et autres pannettes, qui selon le cas constituent les charpentes. A noter que les “traditionnelles” et les “industrielles” (et donc préfabriquées), présentent à la fois des avantages et des inconvénients. A titre d’exemple la forte section des bois utilisés en traditionnel fait qu’ils résistent mieux aux attaques de l’insecte, mais sont aussi plus difficiles à traiter. Les industrielles sont a priori plus vulnérables eu égard à la faible section du bois, mais elles sont aussi plus faciles à traiter, et ls attaques sont  moins concentrées vu le grand nombre des “fermettes”  disponibles.

En savoir plus sur le capricorne !

Le capricorne des charpentes est aussi appelé le cancer du bois. Les dégâts sont généralement de faibles importances, au début, mais après quelques années, les capricornes peuvent causer de réels dégâts structurels sur votre charpente.

Durant la majeure partie de sa vie, le capricorne vit à l’état de larve qui se développe, en se nourrissant de la cellulose, matière première contenue dans les bois de vos charpentes. Plus la température est importante, et plus les larves se développeront vite. Une larve peut manger l’équivalent d’une cigarette en diamètre et en longueur par jour ! Lorsque la larve atteint son développement final, sous 2 à 5 ans après l’éclosion, elle se rapproche de la surface du bois, et se transforme alors en nymphe.

Plusieurs signes peuvent vous permettre d’identifier la

 

présence du capricorne dans vos charpentes :

Depuis l’extérieur, une toiture déformée au niveau du faîtage peut être un signe d’affaiblissement des bois, et donc de sa présence.

Depuis l’intérieur, la présence de boursouflures sur des poutres est la première alerte. En sondant vos bois, à l’aide d’un outil fin et pointu, si de la vermoulure commence à s’écouler. C’est le signe que votre charpente est atteinte.

Une demande de rendez-vous, un devis, une urgence ?

Appelez nous au 06 80 49 34 41 ou par mail ->